chauffage économique

Chauffage écolo & économe : avis et test 2020 pour choisir le meilleur

Il est parfois nécessaire d’obtenir un conseil de qualité en vue de réaliser des travaux de chauffage. En effet, la question « quel chauffage choisir ? » n’a pas de réponse toute faite. La gamme de solutions de chauffage se compose de toute une série de solutions allant du chauffage par rayonnement via une chaudière à gaz au plancher chauffant alimenté par une chaudière électrique. Chaque habitation présente des spécificités et l’occupant doit faire des choix : faut-il opter pour une climatisation ou prendre le parti des énergies renouvelables ? Quelle Energie peut vous aider à faire ce choix, notamment grâce à un bilan énergétique complet et gratuit.

Différents types de chauffage

  1. Le poêle à bois
  2. Les radiateurs électriques
  3. Le chauffage au gaz
  4. Le chauffage au fioul
  5. Le plancher chauffant

Le meilleur système de chauffage

Quelle énergie écologique choisir pour se chauffer de façon la plus confortable ?

Il existe de nombreux combustibles de chauffage : bois bûche, granulés de bois, gaz naturel, gaz propane, fioul domestique, électricité, pompe à chaleur, solaire, etc. Que choisir comme mode de chauffage économique pour se chauffer avec une énergie renouvelable ?

L’achat d’un logement ou d’une maison demande beaucoup de réflexion, car l’achat d’une construction neuve, ou l’achat d’un logement ancien n’offrent pas les mêmes avantages en termes de confort et de dépenses énergétiques. Un ménage français dépense environ 1600 euros par an pour se chauffer, un budget élevé à rapprocher du salaire moyen qui est de 2225 euros.

Le prix d’achat ou le coût de construction, la superficie, la situation géographique, l’état général pour l’ancien sont autant de critères à définir au préalable pour habiter la maison de ses rêves… bien chauffée.

Il existe de nombreux systèmes et appareils de chauffage. Pour faire un choix, les primes énergies ne doivent pas être prises en compte !

Les systèmes dont l’écart entre l’air de la pièce et la température des émetteurs est faible sont les plus confortables.

Bien choisir son chauffage : nos meilleures consignes

Que ce soit en construction ou en rénovation, la question du type de chauffage est essentielle. Une réflexion passera forcément par quelques constats préalables. Par exemple :

Quelle est la surface de votre logement ? Chauffer une maison de 10 pièces ou un studio de 35 m² ne nécessite pas forcément le même type de chauffage. Notez que si les petites surfaces peuvent se contenter de chauffages électriques, les très grandes surfaces auront besoin de systèmes plus puissants tels qu’une pompe à chaleur géothermique.

De quel espace disposez-vous pour l’équipement ? Anticipez sur l’achat de votre chauffage. Si vous souhaitez installer une chaudière, il est souvent nécessaire d’avoir un local adapté pour y placer une cuve (exemple : cas du chauffage fioul) ou pour stocker le bois au sec pour un mode de chauffage bois.

Quelles sont les sources d’énergie disponible près de votre maison ? Si vous souhaitez vous équiper d’un chauffage au gaz, pensez à vérifier que vous pouvez vous raccorder facilement au gaz naturel.

Où ? Votre lieu d’habitation aura certainement un impact sur le choix du chauffage car il faut tenir compte du climat annuel. Vous êtes tenté par le chauffage solaire ? C’est très bien, mais le taux d’ensoleillement annuel de votre lieu de résidence est-il suffisant? Même si ce type d’équipement est souvent couplé avec un autre système de chauffage, pour qu’il ait sa raison d’être, il faut tout de même habiter dans une région qui dispose d’un ensoleillement suffisant pour rendre votre installation rentable.

Le coût de la facture. Pour évaluer ce coût, il faut penser à court, à moyen et à long terme. Certains systèmes de chauffage peuvent séduire par un coût très faible à l’achat, mais s’avérer à l’usage peu performant (c’est le cas des convecteurs électriques), tandis qu’un chauffage qui représente un lourd investissement de départ, peut ensuite générer des économies non négligeables (c’est le cas de la chaudière à condensation au fioul).

Faire installer son chauffage

Afin d’éviter tout problème, il est essentiel de faire installer votre chauffage par un professionnel, quel que soit l’équipement choisi.

En outre, sachez qu’il existe des aides financières proposées pour l’installation d’équipements visant à améliorer la performance énergétique de votre logement. Si vous vous équipez d’un système de chauffage utilisant des énergies renouvelables, vous serez sans doute concernés, à condition de passer par un chauffagiste certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Cette éco conditionnalité concerne également l’installation de chaudière à condensation et à micro-génération gaz.

Si vous choisissez un système de chauffage reconnu pour ses performances énergétiques, vous pourrez, devis à l’appui, prétendre à certaines aides ou subventions comme le crédit d’impôt (CITE 30 %), l’Eco-Prêt à Taux Zéro, la TVA à taux réduit (5,5 %), les aides de l’Anah pour les foyers modestes et la prime énergie.

Enfin, sachez que pour réaliser des économies sur la facture énergétique, un bon système de chauffage avec un rendement maximum, ne suffit pas si votre isolation thermique est à revoir. 30 % des déperditions d’énergie passent par une toiture mal isolée, 25% par des murs mal isolés, 15% par des fenêtres mal isolées et 10% par un plancher mal isolé. Vouloir chauffer un logement mal isolé est comme tenter de remplir un récipient troué.

Nous vous recommandons donc, avant d’acheter un équipement de chauffage, de faire un bilan énergétique de votre logement.

La gamme de prix constaté :

Ce tableau donne des estimations de prix valables pour une surface de 100 m².

Coût de l’installationCoût annuel d’utilisation*
 Le chauffage électriqueEntre 6 000 et 8 000 €Entre 1 500 et 2 500 €
Le chauffage au gazEntre 2 000 et 5 000 €    Entre 1 000 et 1 200 €
Le chauffage au fioulEntre 3 000 et 6 000 €    Entre 1 600 et 1 800 €
 Le chauffage au boisEntre 3 000 et 7 500 €Entre 900 et 1 200 €
Le chauffage solaireEntre 6 000 et 20 000 €
(avant un crédit d’impôt de 32%)
NC
La pompe à chaleurEntre 6 000 et 20 000 €    Entre 400 et 600 €
La biomasseEntre 3 000 et 25 000 €NC

Auteur de l’article : Sory Bah

Rédacteur et spécialiste de marketing digital