Comment choisir un bon four de cuisine avis et test comparatif

Devrait-on aussi mettre les bouchés doubles pour choisir son four de cuisine afin d’en obtenir un performant ? Absolument oui, répondrions-nous sans hésiter ! En doutez-vous peut-être ? Permettez donc à un cordon-bleu de vous entretenir sur cet important instrument de cuisine, et vous épouserez l’idée à cœur joie. Mais avant, abordons ensemble l’essentiel à savoir pour se dénicher un excellent four de cuisine. Critères de sélection et variantes diverses sont abordés dans ce billet pour vous servir en cas de besoin.

Choisir son four de cuisine : que faut-il regarder ?

Les éléments phares qui interviennent dans le choix d’un four pour la cuisine doivent tous être minutieusement analysés afin de s’assurer de leur utilité, qualité et légitimité. Ces critères qui déterminent la qualité du four sont principalement sa capacité, son système de chauffe, son procédé de nettoyage et le degré technologique de ses réglages.

La capacité de votre four pour la cuisine

La contenance du four représente l’une des caractéristiques les plus importantes à considérer. Tenez ! Tous les fours qui mesurent 60 cm de largeur par exemple ne possèdent pas la même contenance interne. Celle-ci oscille généralement en effet entre 65 et 75 litres pour cette taille de four. Il importe donc de vérifier la contenance réelle du four avant de l’acheter. La règle est simple : plus la contenance est grande, davantage de repas pourront y être insérés. Il vous revient donc de trouver le bon équilibre entre volume et isolation du four, tout en restant dans les limites de vos besoins effectifs.

Le mécanisme de chauffe idéal pour le meilleur four

Si vous désirez toujours acquérir le four qui correspond le plus à vos besoins et qui par surcroît fait partie de la gamme des meilleurs fours, il faudra aussi considérer le mécanisme de chauffe de cet ustensile. Pour être plus claire, vous avez le choix entre cinq (5) modes de cuisson, chacun prônant son mécanisme, ses avantages et ses quelques inconvénients…

  • Les fours traditionnels à convection naturelle :

ce mode de cuisson utilise des résistances disposées sur la voûte du four puis sur la sole et dont l’allumage est fonction du ratio de température souhaité. La circulation de l’air chaud se fait de manière verticale. Les résistances chauffent toutes les parois du four qui se réfléchissent et chauffent la partie centrale. Simple et facile d’utilisation, ce choix de four est le plus financièrement abordable. Il est néanmoins un grand consommateur d’énergie, mixe les odeurs et nécessite un préchauffage assez long.

  • Four multifonction à air brassé :

l’air brassé reprend le principe de la convection naturelle auquel s’adjoint un ventilateur à l’arrière de la paroi. Ce dernier permet de répandre équitablement l’air chaud dans l’ensemble du four. Conséquence : le préchauffage s’en voit plus accéléré. Le plus de ce mode de cuisson est qu’il empêche le mélange des odeurs et des saveurs grâce au ventilateur dont il dispose.

  • Four multifonction à air pulsé :

c’est un four qui associe le principe de la convection naturelle ainsi que celui de l’air brassé (le ventilateur), mais qui rajoute en plus une résistance placée sur la paroi arrière ou sur le ventilateur. Considéré comme la somme améliorée des deux précédents modes de cuisson, il permet l’envoi de la chaleur dans tout le four et une meilleure répartition pour la cuisson des plats. Les odeurs ne sont pas mélangées, la cuisson est rapide et son prix est conséquemment plus élevé que celui des précédents modèles.

  • Four multifonction à chaleur tournante :

tout four pourvu de cette méthode de chauffage allie plusieurs modes de cuisson différents. En plus de la convection naturelle, ce four propose un système de chaleur tournante (air pulsé ou air brassé). La chaleur tournante est obtenue grâce au ventilateur installé sur la paroi postérieure du four. Ce mode de cuisson répartit la chaleur de façon uniforme dans le four, avec pour impact de permettre la cuisson des plats en profondeur. Il est cependant légèrement bruyant durant son fonctionnement.

  • Four avec option vapeur :

nouveau système en vogue depuis peu, le principe ici est plutôt simple, mais révolutionnaire : injecter de la vapeur d’eau dans le four lors de la cuisson. Deux modes de fonctionnement permettent d’atteindre ce résultat. Ce sont le fonctionnement avec générateur de vapeur interne (de l’eau est envoyée sur la sole du four puis transformée en vapeur par la chaleur) et générateur de vapeur externe (qui, couplé à une sonde pour le dosage de la vapeur, l’envoie directement dans le four). Des deux modes de fonctionnement, celui avec le générateur externe est de loin le plus pratique, car ne nécessitant pas de nettoyage dû à l’entartrage.

Comment nettoyer votre four de cuisine ?

Pour ce qui est du mode de nettoyage, sachez qu’il en existe cinq (5) qu’il convient de combiner au choix de la cuisson. Et pour cause ! C’est à la suite de la cuisson que le nettoyage est requis… Les procédés de nettoyage ci-dessous sont donc quelque peu liés aux modes de cuisson présentés plus haut. On distingue le nettoyage manuel, le nettoyage par catalyse (absorption des graisses), le nettoyage par pyrolyse (brûlure des graisses), le nettoyage écoclean et le nettoyage vapeur ou hydrolyse.

Les fonctions et commandes propres au meilleur four de cuisine

À l’ère de la technologie qui est la nôtre, les fours proposent des programmateurs plus ou moins perfectionnés. En plus des minuteurs classiques, les fours disposent de programmateurs qui offrent de nombreuses aides à la cuisson. Vous trouverez par exemple le thermostat électronique ou les programmes de cuisson intégrés à votre four. C’est toujours de ces diverses évolutions qu’émerge le four connecté, drôlement nommé le four du futur. Connecté par le biais d’un Wi-Fi à votre smartphone, vous pouvez le commander grâce à une application. Le four du futur vous prévient à la fin de la cuisson et s’éteint tout seul dès que le temps automatique de cuisson est atteint. Une alarme sonore et une notification participent aussi à captiver votre attention.

Avant de choisir son meilleur four pour la cuisine…

Qu’importe la nature du four que vous choisirez, préférez des appareils à grand hublot, bien éclairés de l’intérieur. Cela vous permettra de maîtriser votre cuisson sans avoir à ouvrir le four et engendrer des pertes de chaleur. Par ailleurs, on l’oublie bien souvent, le four est certes un équipement électroménager, mais il reste un meuble qui va trôner dans votre cuisine pour un bon nombre d’années. Autant le choisir en prenant aussi en compte un minimum de coordination avec le reste de la cuisine. Les modèles, les couleurs, les styles de fours sont légions et variés. En choisir un qui s’adapte avec votre déco par exemple est une agréable idée. Et pour couronner le tout, nous vous conseillons vivement d’opter pour un four avec porte froide (température n’excédant pas 30° pendant la cuisson) afin d’éviter les brûlures, surtout quand vous avez des enfants.

Auteur de l’article : Vincent