Quelle différence entre vitrocéramique et induction ?

La plupart du temps, on a tendance à confondre les plaques vitrocéramiques avec les plaques inductibles. Pourtant, ces deux appareils sont complètement différents. La plaque en vitrocéramique transmet la chaleur de cuisson par le biais d’un rayonnement infrarouge. Elle est dotée d’un système halogène utilisant une ampoule halogène pour son fonctionnement. La plaque inductible quant à elle utilise le principe de l’induction électromagnétique pour chauffer les récipients. Cet article donne plus de détails à ce sujet.

La plaque vitrocéramique

Cette plaque marche à l’électricité en se basant soit sur un système à halogène ou radiant. En effet, elle fonctionne à l’issue d’une diffusion de chaleur centrale. Vue de l’extérieur, elle présente 4 foyers au-dessus d’une vitre noire résistante à la chaleur diffuse. A priori, elle marche avec tous les types de récipients compatibles aux plaques électriques.

Elle présente une meilleure rapidité de cuisson par rapport aux plaques électriques standards avec des foyers halogènes plus saisissables et un nettoyage plus facile. Avec 80 € en poche, on peut déjà acquérir une plaque à halogène. Toutefois, les plus performantes ne sont accessibles qu’à 1500 €.

Comme inconvénient, la plaque à halogène ou à radiant présente une méthode de refroidissement lente et une consommation électrique importante. Aussi, il n’est pas toujours évident de savoir maîtriser ce genre d’appareil, surtout si on l’utilise pour la première fois.

La plaque à induction

plaque à inductionComme son nom l’indique, la plaque inductible fonctionne par induction magnétique. Très réactive, elle présente une vitesse de chauffe des plus excellentes en permettant à la fois de saisir et de mijoter. À cet effet, elle permet une adaptation précise à la puissance voulue pour la cuisson d’un plat en particulier. Minuteur, maintien au chaud et booster : grâce à ses nombreuses fonctionnalités, elle procure une cuisson beaucoup plus sereine.

La plaque inductible a comme avantage principal une réactivité importante aux réglables et un entretien facile. Elle présente notamment moins de risques de brûlures, un verrouillage plus sécurisé et une descente en chaleur très rapide. Elle possède même des indicateurs et des commandes de sécurité, à savoir l’indicateur de chaleur résiduelle, le verrouillage des commandes, l’anti-surchauffe, l’anti-débordement, l’absence de récipient et la détection des petits ustensiles.

Toutefois, pour utiliser une plaque inductible, on doit disposer de récipients avec des fonds particuliers comme les récipients en fonte, à fond ferromagnétique ou en acier. À l’issue de l’utilisation de cet appareil, on doit alors passer par une phase d’adaptation des récipients dans sa cuisine. Aussi, les touches tactiles de la plaque sont moins évidentes d’utilisation. Et même si la plupart des modèles de plaque inductible sont disponibles à prix abordables, les modèles les plus complexes peuvent atteindre les 4000 €.

Plaque vitrocéramique et plaque à induction : Le verdict

Devrait-on choisir une plaque en céramique ou une plaque inductible ? Ce choix dépend à priori de l’utilisation de l’appareil en cuisine et du budget à disposition. Pour le cas d’une cuisine accessible aux enfants, la plaque inductible est plus sûre avec un moyen de verrouillage et un mode de refroidissement efficace. Mais, pour profiter d’un meilleur rapport qualité/prix, la plaque en céramique est plus conseillée.

Quelle différence entre vitrocéramique et induction ?
5 (100%) 1 vote[s]

Auteur de l’article : Bah Ibrahima

Rédacteur et spécialiste de marketing digital