motoculteur-thermique-f-506-avec-6-fraises

Quel type de motoculteur faut-il choisir pour l’entretien du jardin ?

Marchand
Stock
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Bientôt, c’est l’automne et vous désirez aménager votre jardin. Quoi de plus normal que d’utiliser des outils d’aménagement moins contraignants ? Optez de ce fait pour un motoculteur. Cette machine offre un certain confort de travail. À ce titre, comment bien le choisir ?

Le motoculteur, une machine à ne pas confondre avec la motobineuse

Le motoculteur est un engin utilisé par le jardinier pour labourer son sol. De ce fait, il se distingue nettement de la motobineuse. Celle-ci étant utilisée pour fraiser ou biner le sol. On dit généralement que le motoculteur permet une action en profondeur sur le sol.

Le motoculteur est équipé de roues, de charrue, de lame à neige et d’une remorque. Destiné au professionnel, mais aussi au particulier, il s’utilise sur les grandes surfaces (au-delà de 1000 m²). Il est également qualifié pour les travaux lourds. Son poids est d’ailleurs très important.

À côté du motoculteur, la motobineuse est plutôt adaptée pour les petites surfaces (100 à 1 000 m²). Pour ces types de superficies, un moteur 3 CV est généralement suffisant.

La motobineuse se décline en deux types de modèles. La motobineuse électrique et celle thermique. La première, quoique puissante, est utilisée sur des surfaces inférieures à 300 m². La plupart des modèles délivrent une puissance qui oscille entre 700 à 1500 watts.

La motobineuse thermique est souvent plus puissante que celle électrique. Il s’agit le plus souvent d’un moteur 4 temps et dont l’autonomie se prête à des superficies oscillant entre 300 et 1000 m².

Comment bien choisir son motoculteur ?

Le motoculteur fonctionne exclusivement avec un moteur thermique. Sa puissance varie entre 5 ch et 7 ch. Pour des surfaces qui sont intermédiaires entre 1000 et 2500 m², un moteur 5 ch est vivement recommandé. Au-delà de cette tranche, optez pour le deuxième choix.

Aussi est-il important de noter qu’il existe deux types de motorisation lorsqu’il s’agit des motoculteurs : le moteur 2 T et le moteur 4 T. Ce dernier est en vogue et fonctionne à l’essence et à l’huile synthétique.

La charrue de votre motoculteur

La charrue est l’élément essentiel qui permet au motoculteur de labourer le sol. En fonction des modèles de motoculteurs du marché, il faudra faire le choix entre :

  • la charrue brabant ;
  • la charrue vigneronne ;
  • la charrue simple à un soc.

Les deux premiers modèles de charrues sont les plus pratiques dans la mesure où elles permettent un labour dans les deux sens.

Les autres fonctionnalités qui peuvent accompagner votre motoculteur

Il s’agit principalement de la capacité de votre machine à pouvoir alterner les mouvements arrière et avant. Ce qui offre un meilleur confort d’utilisation.

Certains modèles de motoculteurs possèdent également un contrepoids à l’avant. Cela permet d’optimiser la maniabilité de l’appareil.

Enfin, il faut veiller à avoir des roues agraires pour votre motoculteur. En effet, elles sont bien adaptées pour les terrains difficiles.

Auteur de l’article : Sory Bah

Rédacteur et spécialiste de marketing digital